3 conseils pratiques pour bien gérer votre risque de taux

Lorsque les vagues frappent un obstacle, leur brutal retour sur elles-mêmes crée un courant d’une force inouïe susceptible de tenir tête aux meilleurs nageurs : le ressac. Potentiellement fatal, ce courant marin en bien des points similaire au risque de taux n’est pourtant pas si dangereux pour qui sait l’apprivoiser.

Voici donc 3 conseils pratiques tirés de l’hydrologie marine pour mieux gérer le risque de taux de votre entreprise (et peut-être sauver votre vie lors de vos prochaines baignades sur les plages basques).

Vous arrimer ou vous laisser dériver ?

De l’avis de Ray Dalio (l’un des investisseurs les plus célèbres de l’histoire moderne), les politiques monétaires menées par les banques centrales depuis la crise de 2008 et leurs décisions de maintenir coûte que coûte leurs taux directeurs au plancher n’ont rien d’anodin. Et pour cause, l’injection de tombereaux de liquidité, la hausse des niveaux d’endettement et la formation de bulles financières pourraient bien précipiter la fin du cycle de crédit de long terme démarré au tournant de la Seconde Guerre mondiale.

Après avoir heurté l’obstacle du “zéro”, la vague baissière des taux d’intérêt pourrait ainsi bel et bien revenir sur elle-même et s’inverser soudainement dans un violent mouvement de ressac capable d’emporter les entreprises les plus fragiles et les moins vigilantes.

Pour dompter ce risque de taux, les entreprises ont néanmoins le choix : s’arrimer au rivage en fixant leur dette afin d’éviter toute dérive, ou accepter de se laisser dériver plus au large si leur bonne santé le leur permet.

Quelle que soit votre politique de gestion du risque de taux, les bonnes pratiques listées ci-dessous vous aideront à tirer le meilleur de votre situation et de l’état du marché du crédit.

#1 Collecter et réunir des informations fiables

Connaître vos ressources internes et les dangers de l’environnement externe permet de déterminer avec précision votre situation et les risques auxquels vous êtes exposé afin de ne surtout pas être pris au dépourvu.

Commencer par réunir l’ensemble des informations de trésorerie nécessaires au sein d’un espace unique et fiable est donc une première étape essentielle afin de mesurer avec précision votre gap de taux (différence entre emplois et ressources à taux variable) et ses possibles conséquences au compte de résultat comme au bilan en cas de variation des taux d'intérêt.

#2 Anticiper pour davantage de sérénité

Une fois parti à la dérive, il est trop tard pour s’arrimer. Plutôt que d’attendre le dernier moment pour agir en réaction et dans la panique, mieux vaut anticiper.

Fixer votre dette à l’aide de produits financiers (swaps, forwards, contrats terme contre terme, etc.) permet de neutraliser le risque de taux, et le faire suffisamment tôt permet de ne pas être pris de vitesse, de réduire les coûts de la couverture, et de mieux communiquer avec l’ensemble des parties prenantes.

Pour ce faire, disposer de reportings clairs et d’outils de simulation puissants et précis permet de réaliser les tests de résistances appropriés et d’évaluer à l’avance les impacts d’un scénario de taux donné sur vos ratios financiers et covenants.

#3 S’équiper correctement

Tout un chacun s’accorde sur le fait qu’un pull de laine assorti de bottes remplies d’eau ne sont pas la tenue idéale pour une baignade, et qu’une combinaison en néoprène dispose de bien plus grandes chances de faciliter votre nage.

Pourtant, malgré l’existence de solutions de gestion des risques performantes, certaines directions financières pataugent encore dans des outils archaïques non adaptés aux enjeux de la gestion de trésorerie moderne.

Pour bien gérer votre risque de taux sans effort superflu, pourquoi ne pas capitaliser sur les atouts d’un logiciel de trésorerie doté de fonctionnalités et d’automatismes capables de supprimer les tâches les plus fastidieuses et chronophages ? Les journées de travail gagnées pourraient alors être réinvesties sur des missions à plus haute valeur ajoutée !

Envie d'en savoir plus, télécharger la fiche produit en cliquant sur le visuel ci-dessous.

Nouveau call-to-action

partager cet article

CET ARTICLE VOUS A PLU

Abonnez-vous à InFinance le blog

Recevez par email les dernières actualités de la trésorerie d’entreprise.

NOS DERNIERS ARTICLES