LA GESTION DES RISQUES

DÉCOUVREZ LA SOLUTION DE TRÉSORERIE, EXPERTE EN GESTION DE TOUS LES RISQUES

titan treasury

La solution de gestion de trésorerie qui gère 5 types de risques :

LE RISQUE DE MARCHÉ

Le risque de marché couvre le risque de taux d’intérêts et de taux de change, les cours des matières premières et la valeur des titres et divers placements de manière générale. Il existe plusieurs indicateurs clés pour mesurer ces risques de marché, notamment la sensibilité au risque, la volatilité, les grecs, la VaR (Valeur à Risque), …  titan treasury inclut la gestion des instruments dérivés de couverture comme des sous-jacents adossés tels que budgets, commandes, factures, position, ….

Les risques de marché résultent principalement des fluctuations des prix des instruments financiers, des taux d’intérêt, des taux de change, des cours de matières premières… Pour évaluer ces risques et l’impact en résultat, les trésoreries doivent, entre autre, en évaluer leur valeur de marché (le “mark-to-market“),  apprécier leur sensibilité à la volatilité du marché et suivre quelques indicateurs clés de risques pour en limiter l’impact en Cashflow et en Fair Value. En effet, l’environnement de marché peut rapidement impacter le résultat financier et comptable de l’entreprise.

 

RISQUES TAUX

L’exposition au risque de taux est courante pour les entreprises qui empruntent pour développer leur activité. Le risque de taux augmente dès lors que les financements se diversifient et se multiplient avec le développement des besoins de l’entreprise. Consolider les besoins de financements de ses filiales et du groupe, emprunter au meilleur coût, couvrir sa dette, requiert des outils fiables tels que ceux proposés dans le TMS titan treasury.

Les fonctionnalités proposées par le logiciel titan treasury offrent aux trésoreries la possibilité de définir les couvertures parfaites inhérentes aux risques de taux, d’évaluer le prix de marché des couvertures proposées par leurs banques, d’évaluer de façon indépendante la valorisation de leur portefeuille, de mesurer l’efficacité de leur stratégie de couverture et d’éditer les états nécessaires à la communication financière auprès de la direction, des partenaires, des investisseurs comme des auditeurs.

RISQUES TAUX

CLASSES D'INSTRUMENTS GÉRÉS (SOUS-JACENTS)
FINANCEMENTS 

Emprunts obligataires, bancaires, intragroupes, (court et long terme, fixe, Variable, amortissement constant, annuité constante, in fine, mezzanine…)

Emissions obligataires, BT, ECP

Echelle d’intérêt,

Crédit-bail, contrat locatif,

Crédit syndiqué,

Lignes de crédit, tirages…

 

PLACEMENTS

Placements monétaires (fixes, variables…), CD, BT, ECP

Compte à terme, Dépôt à Terme,

Dépôts bancaires.

 

OPCVM

Sicav de trésorerie, FCP

Action (Gestion des contrats de liquidité)

 

TITRES

Titres obligataires

Pensions

Actions (Tout type d’actions)

CLASSES D'INSTRUMENTS GÉRÉS (DÉRIVÉS)
HORS OPTIONS

Swaps (vanille, corridor, CMS…)

Cross Currency Swaps

FRA, Futures cash

Swaps inflation

 

OPTIONS

Swaptions

Cap, floor, collar (vanille et exotique : binaire K/I, K/O)

Futures options

REPORTINGS DÉDIÉS DETTE ET RISQUE DE TAUX

Position de taux et de la dette court, moyen et long terme…,

Suivi des lignes de crédit, tirages, crédit bails etc…,

Échéanciers et encours de taux,

Exposition de taux par échéance (avant et après couverture),

Résultats financiers prévisionnels (business plan),

Suivi des valorisations, (Mark to Market et en coût amorti, gestion d’hypothèses),

Résultat comptable,

Mesure d’activité et statistiques,

Analyse des chocs par “stress tests”,

Répartition du portefeuille d’instruments taux et devises

IFRS 7 : Récapitulatif des dérivés de couvertures

IFRS 9  (IAS 39) Reporting des impacts comptables et retraitements IFRS,

Suivi des limites financières (déclenchement d’alerte sur franchissement de seuils par contrepartie, sur nominal initial ou restant, sur Market to market , P&L et ratios divers, par maturité, par utilisateur, par rating…)

WORKFLOW DE VALIDATION ET INITIALISATION

Gestion du cycle de vie des transactions (validation des opérations et les flux d’opérations),

Détection automatiquement des échéances et des instructions de paiement et de sa contrepartie bancaire selon le type d’instrument traité,

Automatisation : remboursements anticipés, roll des lignes de financements, tirages, commissions, loyers, comptabilisation des primes etc…).

Choix des méthodes de prise en compte des zéro coupons lors des calculs d’interpolation, choix du mode calcul de volatilité dans la valorisation des cap/floor,

Gestion des taux négatifs, des ratings de contrepartie,

Intégration automatique des données de marché.

Audit des opérations, données de marché et des référentiels.

AUTOMATISEZ VOS CONFIRMATIONS, NOTIFICATIONS ET REPORTINGS

Confirmations personnalisées (opérations, règlements, traitements…),

Confirmations bancaires électroniques et réconciliation (Swift MT300, 320, 5xx, 6xx,…),

Messagerie intégrée avec alertes sur événements,

Envois automatiques de reportings et tableaux de bords,

Notifications filiales et partenaires bancaires…

GÉNÉRATION DES ÉCRITURES COMPTABLES

Gestion de la comptabilité auxiliaire (simulation des écritures, visualisation et modification des écritures, audit, passage d’OD manuelles ou automatiques…),

Interprétation comptable en Local Gaap (dont French Gaap) et IFRS,

Gestion des fins de période (mark to market, ICNE, primes amortissables, report/déport…),

Exemples de formats existants : X3, SAP, Coda, JDE, Oracle, Qualiac,…

RISQUES CHANGE

Le risque de change concerne toutes les entreprises qui ont une activité en devises. Ce risque peut fragiliser une entreprise qui porte son développement hors des frontières.

Accompagner le sourcing, le choix des zones de production ou de commercialisation de produits sur des sites à l’étranger, financer ses projets, ses filiales, positionnent le trésorier au cœur de la stratégie de change de l’entreprise ainsi que de sa rentabilité commerciale.

RISQUES CHANGE

CLASSES D'INSTRUMENTS GÉRÉS
FLUX EN DEVISES

Flux de cash (budget, prévision, réalisation, facturation)

Gestion par nature

 

DÉRIVÉS DE CHANGE

Comptant (Spot),

Contrats à terme (Forward),

Swap cambiste,

NDF (Non Delivery Forward)

 

OPTIONS DE CHANGE

Options vanilles,

Options exotiques : digitales, barrière activante et désactivante, doubles barrières, asiatiques)

NDO (Non Delivery Option)

REPORTINGS DE TRÉSORERIE

Trésorerie prévisionnelle,

Position de comptes,

Échéanciers  prévisionnels,

Échelles d’intérêts,

Comptes courants rémunérés,

Saisie des flux (par code nature), des commandes, des factures,

Gestion  des typologies de flux (budget, prévision révisée, confirmés, facturés)…

REPORTINGS DÉDIÉS AU CHANGE (FX)

Position des flux d’exploitation du Groupe et des filiales (saisie simplifiée pour les filiales via un accès Web ou par import automatique des montants : budgets, flux réalisés, factures…),

Échéanciers de flux prévisionnels et réalisés,

Suivi des stratégies de couvertures FX et des positions sous-jacentes, (cours moyen de couverture, calcul du stop loss, gain et perte d’opportunité par rapport au budget ou au marché, suivi des stratégies optionnelles avec cours au pire, cours au mieux…)

Gestion de la position de compte par devise,Suivi des valorisations,

Résultat financier par période,

Position et résultat comptable de change,

Mesure d’activité FX et statistiques,

Stress-testing et scénario Forex

IFRS 7 : Récapitulatif des instruments dérivés

Reporting des impacts comptables IFRS,

Suivi des limites financières, …

WORKFLOW DE VALIDATION "FRONT-TO-ACCOUNTING"

Gestion du cycle de vie des transactions (validation des opérations et les flux d’opérations).

Détection automatiquement des échéances et des instructions de paiement et de sa contrepartie bancaire selon le type d’instrument traité,

Proposition automatique de couverture selon les intentions de couvertures envisagées et selon les sous-jacents sélectionnés,

Automatisation des traitements sur opérations (Report et levée par lot ou par opération, génération automatique des couvertures par swap lors de report de termes, gestion des options de comptabilisation des primes, etc…)

Gestion de différents cours de contre valorisation (dont cours comptables…),

Comptabilisation des points swaps,

Choix du scénario d’exerçabilité des options dans les reportings,

Intégration automatique des données de marché.

Audit des opérations, données de marché et des référentiels.

 
AUTOMATISEZ VOS CONFIRMATIONS, NOTIFICATIONS ET REPORTINGS

Gestion des confirmations personnalisées (opérations, règlements, traitements…),

Gestion et réconciliation des confirmations bancaires électroniques,

Messagerie intégrée avec alerte sur le workflow de validations, les traitements, les échéances,

Gestion des envoies automatiques par email des reportings et tableaux de bords,

Gestion des statuts, notifications et reporting.

GÉNÉRATION DES ÉCRITURES COMPTABLES

Gestion de la comptabilité auxiliaire (simulation des écritures, visualisation et modification des écritures, audit, passage d’OD manuelles ou automatiques…),

Interprétation comptable en Local/French Gaap) et IFRS,

Gestion des fins de période,

Exemples de formats existants : X3, SAP, Coda, JDE, Oracle, Qualiac,…

RISQUES MATIÈRES PREMIÈRES

L’exposition aux risques de variation des prix des matières premières est à prendre sérieusement en considération dés lors que l’entreprise consacre une part importante de ses flux financiers à l’achat d’énergie et de matériaux de base qui entrent dans son processus de fabrication industrielle.

Comme une grande partie des matières premières se traitent en USD, il existe une corrélation entre la parité de change et le prix du sous-jacent physique.

Couvrir le risque de l’entreprise sans intégrer les achats de matières premières peut donc induire une perte d’efficacité des couvertures globales.

3V Finance a donc développé un module permettant d’intégrer les risques de matières premières et leurs couvertures dans son application titan treasury, de façon à avoir une vision globale des risques de l’entreprise.

L’ajout du module Matières Premières dans la gestion de trésorerie doit être considéré comme un projet à part entière.

RISQUES MATIÈRES PREMIÈRES

CLASSES D'INSTRUMENTS GÉRÉS
SOUS-JACENTS DES COUVERTURES

Energie (Fuel, Pétrole, Gaz, Electricité…),

CO2,

Métaux,

Céréales

 

DÉRIVÉS SIMPLES

Swap

 

OPTIONS

Swaptions,

Futures,

Options sur Futures

CONSOLIDEZ VOTRE POSITION

Consolidation des positions de matières et des couvertures,

Tracking et audit des positions et des couvertures internes et des couvertures externes avec le marché,

Suivi des budgets, positions par marché de matières premières, activité par périodes et des couvertures, suivi de la position en risque, de la stratégie de couverture, calcul d’indicateurs de suivi,

Simulations, VaR, C-VaR et stress testing des positions,

IFRS : méthode de corrélation du Khi2,

Automatisation des traitements sur opérations (…., gestion des options de comptabilisation des primes, etc…),

Stockage quotidien des positions, des données de marché (gestion automatique des cours marché et du cours comptable, de la valorisation.

GÉNÉRATION DES ÉCRITURES COMPTABLES

Gestion de la comptabilité auxiliaire (simulation des écritures, visualisation et modification des écritures, audit, passage d’OD manuelles ou automatiques…),

Interprétation comptable en Local Gaap (dont French Gaap) et IFRS,

Gestion des fins de période (mark to market, ICNE, primes amortissables, report/déport…),

Exemples de formats existants : X3, SAP, Coda, JDE, Oracle, Qualiac,…

Le risque de contrepartie et de crédit

Le risque de contrepartie permet à une entreprise d’évaluer la qualité de ses banques d’investissement et de financement, ses partenaires commerciaux et ses actifs d’états. L’entreprise s’évalue également au regard de ses partenaires bancaires et commerciaux.
Pour les établissement financiers et les institutionnels, le risque de contrepartie s’évalue à partir de plusieurs indicateurs simples qui permettent d’évaluer la capacité d’un acteur économique à rembourser sa dette : le chiffre d’affaires, le niveau d’endettement actuel (à court, moyen et long terme), le résultat d’exploitation, les flux de trésorerie générés (le cash-flow), les disponibilités de l’entreprise et le résultat financier. Les entreprises auront recours ici à des garanties et instruments « collatéralisés ».

 

Fonctionnalités clés de titan treasury :

Outil d’analyse du risque de contrepartie
Gestion du Collatéral (gestion des appels de marge)
Gestion des 3 ratings d’agences : Fitch Ratings, Moody’s et Standard & Poor’s

 


 

LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

Evaluer et réduire les risques encourus par un manque de liquidité est un enjeu qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Les directions cherchent à connaitre leur position de liquidité et la date de disponibilité de leurs actifs pour prendre les bonnes décisions stratégiques.

Pour un trésorier, les tableaux de financement et de flux de trésorerie permettront de vérifier si les ressources sont suffisantes et dans quelles mesures les flux d’exploitation sont suffisants.

La mesure du Cash Flow at Risk est un élément important pour évaluer son niveau de risques lié à ses liquidités et ainsi réduire son exposition.

 


 

LE RISQUE OPÉRATIONNEL

La sécurité est au cœur de la gestion des risques financiers. Elle passe par une organisation adaptée et efficace permettant un degré de fiabilité élevé des informations, la mise en place de processus pour la sécurité et le contrôle des données et des transactions en conformité avec les bonnes pratiques et les standards du marché.

 

La solution de trésorerie et de gestion des risques titan treasury apporte des outils permettant l’identification des utilisateurs, la ségrégation des tâches, des outils d’aide aux contrôles et à la sécurité des données importées ou saisies (contrôle 4 yeux). Le logiciel de trésorerie permet la mise en œuvre de limites et de contrôles sur mesure, avec déclencheurs de notifications et d’alertes automatiques.  L’outil propose une console de paramétrage du workflow de validation multi-utilisateurs pour les opérations, les flux, les événements financiers et certains référentiels. Les administrateurs de la solution peuvent s’appuyer sur une console d’audit des connexions, des référentiels, des données de marché et des opérations.

Les utilisateurs peuvent s’appuyer au quotidien sur des fonctionnalités telles que le nouveau centre de notifications, d’alertes et de gestion du calendrier, un module de relances de courriers électroniques intégré et de confirmations Swift (messages MT3xx, 5xx, 6xx), ainsi qu’une gestion documentaire sécurisée par des droits et habilitations par utilisateur.

 


 

LE RISQUE RÉGLEMENTAIRE

Quelles sont les normes gérées par titan treasury ?

En 10 ans la réglementation financière et comptable a considérablement évoluée que ce soit pour les Corporates ou pour les Institutions Financières.

2004 – date réelle de transition d’un exercice aux normes IFRS,

2007 – date de mise en oeuvre de la norme IFRS 7 sur l’ « Information financière relative aux instruments financiers »,

2012 EMIR : European market and infrastructure regulation. Elle impose de nouvelles contraintes aux différents acteurs des marchés de produits dérivés : contreparties financières ou non-financières. La norme introduit de nouveaux acteurs (Trade Repositories ou “Dépositaires”), les référentiels centraux, chargés d’enregistrer l’ensemble des contrats de dérivés conclus entre deux contreparties.

2013 – application de la norme IFRS 13 sur l’Evalution de la juste valeur,

2018 IFRS 9 remplacera la norme IAS 39

2019 – IFRS 16 sur les contrats de location